On Peut Tout Faire

Les Étranges Nuits du Cinéma 2019 - 20ème édition - MARDI

Membre:2300 Plan9

Date:Mardi 16.04.2019
 19:00 - 01:00
Lieu:Le Temple Allemand

Types:Cinéma,Festival,Concert
Styles:Ciné-Concert

Abonnements liés
Les Étranges Nuits du Cinéma 2019 - 20ème édition - ABONNEMENT
Aller à l'abonnement

MARDI 16 AVRIL | PORTES : 19h à 1h
21:00 | CINÉ-CONCERT – ADRIEN GUERNE & FRIENDS / BELLADONNA OF SADNESS | De Eiichi Yamamoto | JAP | 1973 | 87min | CRÉATION ORIGINALE

Tu t’appelles Archibaldella. Depuis maintenant onze années, tu entoures dans ton calendrier fantaisie spécial « animaux nus » la date du mardi des Étranges Nuits du Cinéma, car voilà : c’est le soir de la fameuse carte blanche à un artiste régional, à qui est confiée la tâche de créer une œuvre originale, un live unique et mémorable et autant dire qu’au fil des éditions, cet événement est devenu la claque annuelle incontournable.

Tu trépignes comme une gosse. Cette année, 2300 Plan 9 a proposé à Monsieur Adrien Guerne de choisir un film et de réunir une équipe pour le mettre en musique. Il a dû répondre un truc comme « ok. » avant d’appeler quelques copains·pines... et de rameuter au final 13 personnes (!), notamment des membres de Los Orioles, Edmond Jefferson & Sons, Metzger & Bauer, Al Sarwib, Virgin Bitch, ou encore Laure Bétris (aka Kassette) bref, à peu près tout le gratin de la scène musicale biennoise. Tu ne sais même pas comment ils vont caser tout ce beau monde entre l’écran et le public.

Et puis, il y a le choix du film... « Fichtre ! » te dis-tu intérieurement, vu ton amour pour les interjections désuètes. Adrien a sélectionné ce film d’animation japonais culte qui te fascine depuis si longtemps, œuvre majeure du début des années 70, sorte de voyage psychédélique sombre et puissant, perturbant de par son imagerie naviguant entre satanisme et sexualité débridée, fascinant de par sa beauté étonnante dont l’univers graphique, inspiré d’artistes comme Schiele et Klimt, se déploie en un tourbillon hallucinatoire de tableaux fantasmagoriques. Enfin, t’aimes bien quoi.

Cette année, tu as ajouté des petits stickers d’étoiles, de poneys, de vulves et de pénis sur ton calendrier, à la date du 16 avril. Parce que tu te réjouis, et parce que ça fait joli.